27 décembre 2006

Musique de fêtes

Pour continuer dans le kitsh, voici un extrait hallucinant que j'ai trouvé sur U-tube, avec un violoniste enervé et qui accélère un peu et surtout un extraordinaire virtuose de la grand mère qui, lui, sait ce que c'est qu'une note en place . Ca a un petit avant-goût de concert du nouvel an, mais la période justifie.

Ce serait parfait sans le violon, non?

Bonnes fêtes...

De même que je n'ai finalement pas tellement de temps à consacrer à mon blog pendant cette période de fêtes, j'espère que vous n'aurez que peu de temps à passer devant l'ordi. Aussi je me contenterai pour aujourd'hui de rafraichir de façon assez kitsh mon bouquet de photos, c'est kitsh mais c'est rigolo.

P.S.: promis, je parle contrebasse en janvier! (ça sonne comme une bonne résolution ça... méfiance)

19 décembre 2006

Blog sans dieu.

J'ai décidé aujourd'hui de me rallier à une initiative de Veuve Tarquine pour revendiquer l'absence d'un quelconque dieu dans ma vision du monde.

J'ai donc ajouté en dessous du compteur une bannière Blog sans dieu, de la même façon que certains croyants décorent leur 4/4 d'autocollants à la gloire de Jésus ou d'autres.

Cependant je m'interroge, non pas sur le fait qu'un dieu n'entre pas dans ma compréhension du monde autrement que par le fait que des gens y croient, mais sur le caractère ostentatoire de mon rejet. J'aurai pu mettre une bannière clignotante en haut de la page de façon à ce que cette opinion soit perçue d'emblée, mais j'ai préféré déposer un signe relativement discret, n'apparaissant qu'après un début de parcours sur ce blog. De même, cette note explicative, si elle rend le sujet immanquable, me permet de nuancer.
Le débat m'a toujours plu y compris sur dieu et la religion et je ne voudrai pas me priver de ces interlocuteurs. Il me semble que la religion et ses dérives sont aussi un sujet assez grave aujourd'hui pour ne pas accentuer la rupture entre les groupes ( bien évité le mot communauté n'est ce pas?). En même temps, la religion prend de plus en plus de place dans le débat public et il peut être bon de dire que ce n'est pas un critère valable de réflexion sur la société et la politique. Je me demande seulement si le meilleur moyen n'est pas de ne pas en parler.

17 décembre 2006

Abd Al Malik champion d'automne!


Une vingtaine de concerts et deux prestigieuses récompenses plus tard, la tournée d'automne s'est achevée hier soir à Bobigny. Les dates reprendront en février pour une année 2007 bien remplie.
D'abord, bravo à Malik, qui s'est dépensé sans compter en promo, et qui semble n'avoir peur de rien. Bravo Malik et merci. Merci aussi aux membres du groupe et au staff, Gérard ,Régis ,Julien, Laurent, Chino, Patrick et à Caramba et Atmospheric. Je suis impatient de retravailler pour vous. Un petit coucou à Skye, qui a enflammé notre public à plusieurs reprises. Allez sur son site vous découvrirez une vraie musicienne.

Bon à savoir.

Je vous avais parlé dans un billet précédent des actions de groupe à l'occasion de la démarche de l'Union Fédérale des Consommateurs qui a déposé devant les tribunaux environ 12000 dossiers de plaintes et demandes de dommages et intérêt, dont le mien, ces dossiers ne représentant que 0,1% des personnes lésées. Voici in extenso le courrier que j'ai reçu il y a quelques jours qui m'informe que la condamnation des opérateurs a été confirmée en appel. Ce n'est certes pas une surprise mais ç'est bon à savoir et à faire savoir.
Bonjour Manuel Marchès,
La Cour d'appel de Paris vient de confirmer la décision historique du Conseil de la concurrence qui sanctionne les opérateurs de téléphonie mobile Orange, Bouygues Télécom et SFR pour pratiques anticoncurrentielles.

Le 30 novembre 2005, les trois opérateurs ont été condamnés à une amende de 534 millions d'euros pour échange d'informations entre 1997 et 2003 et entente sur la répartition des parts de marché entre 2000 et 2002.

Cette décision, pour satisfaisante qu'elle soit, ne permet cependant pas l'indemnisation de l'ensemble des victimes de ces pratiques, ni de rétablir la concurrence dans ce secteur.

Les trois opérateurs ont en effet, grâce à cette entente, fixé des prix artificiellement élevés au détriment de tous les utilisateurs pour un préjudice global estimé entre 1,2 et 1,6 milliards d'euros.

L'indemnisation de ces victimes est nécessaire afin de dissuader les entreprises de développer de tels comportements anticoncurrentiels portant atteinte à l'intérêt individuel et à l'économie toute entière et de redonner confiance aux consommateurs dans le droit de la concurrence.

L'UFC-Que Choisir a permis, grâce à des moyens exceptionnels, à 12500 victimes de saisir le Tribunal de commerce de Paris d'une demande d'indemnisation. Cependant, cette action ne concerne que moins de 0.1% des 20 millions de victimes. Les procédures existantes sont donc manifestement inadaptées et seule une véritable action de groupe permettrait une réparation intégrale de ce contentieux de masse.

Par ailleurs, l'UFC-Que Choisir accuse les opérateurs d'organiser aujourd'hui encore une parodie de concurrence en laissant entrer sur le marché près de 20 opérateurs dits MVNO et en ne donnant à aucun les moyens d'animer réellement la concurrence par les prix. Les effets de l'entente se manifestent donc encore malgré la décision du Conseil de la concurrence et l'arrêt de la Cour d'appel de Paris.

Seule une vraie régulation des prix de gros dont ces nouveaux opérateurs seraient les premiers bénéficiaires ou l'entrée d'un quatrième opérateur de réseau seraient susceptibles de créer les conditions d'une vraie concurrence.

A bientôt !

10 décembre 2006

Un peu de contrebasse...

Il y a longtemps que je n'ai pas écrit sur ce blog. J'ai eu la chance de beaucoup travailler ces derniers temps. La tournée d'automne d'Abd Al Malik touche à sa fin et les dates sont assez resserrées.
Je serai d'ailleurs cette semaine au sunset avec Misja Fitzgerald Michel dans le cadre de la soirée une entrée, 4 clubs pour une soirée entièrement dédiée à la musique de Ornette Coleman.
Je serai également à Nantes demain soir, à Bruxelles jeudi et à Bobigny le 16 avec Abd Al Malik.

Un des mes commentateurs éclairés dont je n'ai pas de nouvelles récentes me demandait d'écrire sur la contrebasse et ses secrets. En attendant de me pencher sur cette tâche, je vous propose de consulter un travail que j'ai enregistré pour la médiathèque de la Cité de la musique de la Villette, à la demande d'un de mes amis bloggeurs, Vincent Bessières , sur l'histoire du Jazz par les instruments. J'ai donc été chargé d'illustrer le travail universitaire d'une consoeur contrebassiste, Hélène Balse-Nouaux.
Cela donne une video de 18 min environ où aprés une rapide présentation de l'instrument, je joue en évoquant quelques glorieux prédécesseurs comme Charlie Mingus , Paul Chambers , ou Jimmy Garrisson.
Pour visionner ce travail , hélas, le serveur de la médiathèque ne donne pas toutes les garanties de simplicité et de convivialité. C'est quasiment à un exercice d'internet que je vous convie donc. Voici la marche à suivre.
Tout d'abord , allez sur le portail de la médiathèque en cliquant sur ce lien.
















Inscrivez "Manuel Marchès" dans la fenêtre "recherche".







Cochez la case catalogue et cliquez sur "voir la sélection".

On y est presque. Là, vous avez le choix entre voir la vidéo en entier, ou cliquer sur un des titres comme "expressivité" par exemple, et la voir par séquence. Il ne reste plus qu'à cliquer sur "regarder l'enregistrement" et patienter car ça ne marche pas trés bien. Il faut parfois même le re-cliquer au bout de quelques minutes.




Donc essayez et tenez moi au courant si vous y arrivez.

28 novembre 2006

Quelques jours de novembre...

J'ai passé un week-end riche en émotion. N'ayant pas eu le temps de chroniquer au jour le jour, je vous fais un petit journal

Vendredi 24: J'étais donc comme indiqué dans mon billet précédent au Duc des Lombards avec le quartet de Frédéric Couderc pour l'enregistrement de l'émission Jazz-club de France musiques. Nous jouions un répertoire très inspiré par Roland Kirk. La soirée s'est très bien passé, beaucoup de monde, le son était bon (le beat aussi à Marly-gomont).
En voici quelques extraits:

Samedi 25: Je suis allée supporter le XV de France à Saint Denis contre l'Argentine. Il ne fallait pas perdre et pourtant on a bien failli perdre après avoir eu la possibilité de tuer le match. J'y reviendrai peut-être plus en détail après analyse vidéo, mais il me semble que cette équipe a pris un bon coup sur la cafetière à Gerland et a du mal à s'en remettre. Les joueurs semblent bien timides dans les lancements de jeu et les prises d'initiative sont quasi-absentes. La vitesse d'exécution n'est pas au rendez-vous tant le principe de précaution semble s'appliquer en toute situation. Il y a donc une marge de progression immense qui laisse beaucoup d'espoir mais aussi de frustration.

Dimanche 26: Au new morning Christian McBride band.
En fait j'ai appris à jouer de mon instrument en imitant ce gars pendant 10 ans. Aujourd'hui à la recherche d'une voix plus personnelle, je m'en suis éloigné au point que j'ai hésité à aller au New Morning dimanche.
On peut trouver la musique de ce groupe plus ou moins intéressante, et je n'adhère pas moi-même à tout le répertoire, il n'en reste pas moins que voir Christian McBride et Geoff Keezer jouer est toujours aussi sidérant. À mon humble avis (humble mais qualifié) ce type est parfaitement inapprochable sur la contrebasse comme pourrait l'être Wynton Marsalis sur la trompette. Il transpire le groove deux heures durant en traversant la touche en long en large et en travers, tout en dirigeant l'orchestre, tout en vendant des tee-shirts de l'orchestre entre les morceaux.
Le jeu des comparaisons serait fastidieux ici, mais il aurait toujours quelque chose de plus que n'importe quel autre bassiste (et de moins bien sûr aussi).Après ce concert j'ai envie de le surnommer « the basst player" , ça ne veux pas dire grand chose et c'est mieux comme ça mais ça sonne bien.

23 novembre 2006

Frédéric COUDERC quartet au duc demain et sur France Musique/Jazz club

Une première au Duc demain, Fred Couderc va rendre hommage à Roland Rahsaan Kirk. Il pratique depuis longtemps le jeu simultané de plusieurs saxophones et il est de plus le possesseur de certains instruments rares et prototypes dont certains ont été conçus pour lui!
Le groupe sera composé de David Grebil à la batterie, moi-même à la contrebasse et d'un jeune pianiste dont on reparlera très vite, Paul Lay.
Le concert sera retransmit sur France musique de 23h à 1h du matin pour ceux qui ne peuvent pas venir.

Pour ceux qui ne connaissent pas Roland Kirk, qui a été une des révélations me concernant en musique, voici le lien de Wikipédia et les premiers des trois volets d'une vidéo extraordinaire que j'ai trouvé sur U-Tube:

21 novembre 2006

Ah, ah,ah,ah,ah,ah, c'est bon de rire!!!

Peut-être savez vous ce que sont les DRM, ou peut-être les avez vous expérimentés quand dans un généreux accés de civisme, vous avez comme je l'ai fait, acheté de la musique sur internet légalement, sur I-Tunes par exemple pour vous apercevoir trés vite que ces morceaux ne sont lisibles que sur un I-Pod d'Apple et pas sur tout autre lecteur.
Evidemment ça énerve , et je ne sais pas pour vous, mais moi je me suis bien juré de ne plus acheter de musique comme cela. Et j'ai même développé une certaine animosité envers ces gens qui sanctionnent les péquins comme moi qui ont voulu crédibiliser leur business alors que ces même décideurs sont impuissants face au téléchargement sauvage ( je préfère ce mot à pirate, nous sommes tous des sauvageons déchainés).
Aujourd'hui, le ridicule de ces décisions dépasse l'entendement et l'énervement céde la place à l'amusement voire à la franche rigolade. Je ne fais pas le détail de l'histoire car l'article d'Abrasive records le fait trés bien mais microsoft pousse le bouchon vraiment loin. L'imcompatibilité de la norme "Playsforsure" (oui, vous avez bien lu, elle s'appelle comme ça) qu'ils ont créé, avec LEUR PROPRE LECTEUR (!!!!!!!!), le Zune, est proprement hilarante. On va finir par télécharger en peer-to-peer avec un sentiment de militer pour une bonne cause. Ils sont un peu ...CONS non? Désolé, mais ça fait plaisir.
..................... ahhhh...................excusez moi.........................je ris ............ c'est trop..........bon...

Au fait, j'ai trouvé ça sur le blog d'un employé de microsoft qui dit avoir participé à la conception du ZUNE.

19 novembre 2006

Julie Saury


Pour ceux qui la connaissent bien ou pour la découvrir, un trés bon interview de Julie Saury, batteur. L'entretien est bien mené avec un ton trés libre , et un extrait de musique live.

All blacks!!! suite et fin pour le moment.

Voilà une belle série de 2 victoires pour nos amis néo-zélandais. Hier soir, le match a, il me semble, bien montré la différence de niveau entre les deux équipes à ce jour. Soit dit en passant, on peut remercier Chris White, l'arbitre anglais, pour avoir su équilibrer le match ( je ne parle pas du score, bien sûr!) comme à son habitude. Il est décidement mon arbitre préféré avec Alain Rolland.
On pouvait s'attendre à ce que l'on a vu. La France a repris la compétition de haut niveau et a su remettre un peu de sérénité dans son jeu en éternelle reconstruction. La semaine dernière c'est un peu comme si l'équipe avait voulu monter dans le TGV lancé depuis le tri-nations en juillet, sans tenter collectivement de le ralentir et sans s'être procuré les clefs. Hier soir , plus de montée en défense en pointe où on se livre, plus de plongeons à huit pour récuperer un ballon perdu de toute façon, et on a même vu les français patients en défense, acceptant de reculer et récupérant le ballon aprés quelques temps de jeu. Le jeu des all-blacks en somme!
Mais il en manque le second volet, a savoir , la disponibilité et les réglages collectifs qui permettent la vitesse pour jouer derrière la défense. Les quelques franchissements timides ont tous avorté au sol à cause d'une libération lente ou en absence de solutions de passes suffisantes comme l'action de fin de match de Rougerie.
Nous voilà clairement renseignés sur ce qu'il faudra savoir faire dans dix mois, encore moins de placages manqués et surtout pas dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, un buteur fiable à 100%, des libérations rapides et des solutions collectives aprés franchissement de la ligne d'avantage.
Le tournoi 2007 s'annonce crucial pour construire tout ça, et le confrontation avec l'Irlande et l'Angleterre nous permettront de nous tester au haut niveau. La coupe du monde est dans 10 mois et les grandes équipes seront affutées. Si la France remplit son contrat au premier tour, qui sera trés indécis étant donné le niveau exceptionnel de la poule, elle retrouvera éventuellement les blacks à Saint-Denis. Espérons que comme hier ,le meilleur y gagne.
Samedi prochain , le match contre l'Argentine prend une importance toute particulière compte tenu des trés bons résultats prévisibles de cette équipe. La France a montré des certitudes dans plusieurs domaines mais il lui faudra continuer à progresser cette semaine si elle veut éviter un revers trés possible.

P.S.: je continue à trouver leurs coiffures ridicules...

13 novembre 2006

j'adore les langues étrangères... surtout l'espagnol

Avez-vous déja essayé de traduire un texte sur le net avec un de ces logiciels de traduction? Je me suis livré ce soir à une petite expérience trés instructive.
J'ai pris le dernier paragraphe de mon précedent billet sur le match de Gerland et je l'ai fait traduire en diverses langues et retraduire en français par ce même logiciel. Voici le résultat.

Le texte original:
"On ne peut pas être vraiment déçus quand le meilleur au rugby gagne. Je serai au stade samedi. En cadeau, le Haka des All blacks de Saint Denis, il y a deux ans, même si je parierai qu'on aura plutôt le nouveau Kapa O Pango."

En passant par l'anglais, ça donne ceci:
"Les êtres vraiment déçus ne peuvent pas quand le meilleur avec des gains de rugby. Je serai à l'étape samedi. En cadeau, Haka de tous les noirs de Saint Denis, il y a deux ans même si je parierai qu'on aura Kapa plutôt nouveau O Pango."
C'est assez évocateur et on y trouve quelques éléments caractéristiques de l'âme britannique. le business ( "gains de rugby"), et une méconnaissance chronique de l'actualité française, le "Haka de tous les noirs de Saint Denis" étant probablement l'interprétation british des émeutes de l'an passé ( ah! l'humour britannique! toujours aussi délicieux et incorrect politiquement). Le reste est dans le ton de radio Londres: "les français parlent aux français, on aura kapa plutôt nouveau O pango, je répète...)

En passant par l'allemand:
"On ne peut pas être déçu vraiment, si le meilleur gagne en Rugby. Je deviens à l'étape son samedi. Dans le cadeau Haka DE blacks sanctifier Denis il y a deux ans, moi parier qu'on aura le Kapa o Pango plutôt nouveau."
Alors là ça me laisse perplexe, ça part plutôt bien et dès la seconde phrase, je suis largué. Un peu de "petit nègre"à la fin!? ("moi parier qu'on aura le Kapa o Pango plutôt nouveau. ")

En passant par l'espagnol:
"Ne pourront pas réellement être déçu quand le meilleur rugby au désir. Je serai en phase samedi. En cadeau, le Haka de de celui de blacks de Saint Denis, il y a deux ans bien que je parie qu'on aura plutôt le nouveau Kapa Ou Pango."
Ah l'espagnol c'est tellement sexy! on dirait une lettre fixant un rendez-vous d'amour. Te quiero... à samedi... A lire avec un accent espagnol et une voix bien grave...

En passant par le portuguais:
"Ne se peut pas réellement être desilusionado quand mieux rugby gagne. Je serai à la phase samedi. Sur cadeau, le Haka de ce DE blacks de Saint Denis, a deux ans malgré deparier qu'aura avant le nouveau Kapa le Pango."
Là, ça se corse. On n'a pas tous les mots sous la main apparement. Le sens est perceptible néanmoins.

En passant par le néerlandais:
"On ne peut pas véritablement être déçu quand meilleure au rugby gagne. Je serai dans le stade le samedi. Dans le cadeau, Haka du blacks de Denis saint, il y a deux ans me, parieront que lui nouveau Kapa o Pango plutôt."
Le meilleur élève jusque là mais le moins drôle.

En passant par l'anglais puis l' allemand:
"On ne peut pas décevoir vraiment si le meilleur avec des Rugbygewinnen. Je suis dans l'étape un samedi. Devant le dans cadeau Haka de tous les noirs d'un Denis saint, deux ans, même si moi pari qu'on a le Kapa o Pango assez nouveau."
Essayez à haute voix en y mettant le ton, ça fait un certain effet.

En passant par l'anglais et le russe:
"Un possible réellement déçu quand le meilleur avec des augmentations de rugby. 4 nakhozhus dans l'étape au samedi. Dans le cadeau, Haka la noirceur entière saint Denis, il y a 2 ans même si je pariais qu'on il le réveille a eu Kapa suffisamment nouveau au sujet de Pango."
Mon préféré, de la poésie sublime à déclamer nu au sommet d'une tour administrative..;! qu'est ce que je raconte? Je m'emporte.

Voilà. Pour ceux que ça intéresse vous trouverez ce logiciel à cette adresse .

12 novembre 2006

All blacks!!!

J'ai, il y a quelque temps, ironisé gentiment sur les coiffures terrifiantes des joueurs néo-zélandais; c'est la moindre des choses, au lendemain de la décullottée infligée au XV de France au stade Gerland de Lyon par ces mêmes joueurs, de reconnaître que leur statut de meilleure équipe mondiale n'est pas usurpé.
À mon humble avis, cette équipe mérite ce titre depuis 2 ans maintenant, même si le troupeau des journalistes prompt à répéter les mêmes choses sans vérifier, les proclame meilleure équipe du monde depuis 20 ans, au mépris du double titre de champion des Australiens qui reste la meilleure équipe des années 90!

Je viens de voir le match car je jouais à Lille hier soir et je n'avais pu écouter que la première mi-temps à la radio. Je l'ai donc regardé en m'attendant à avoir la même sensation désagréable qu'il y a deux ans: celle d'une différence physique quasi- surnaturelle.
Le score connu, je dois dire que j'ai plutôt eu une bonne surprise. Je m'explique.

Tout d'abord, cette victoire m'est apparue plus tactique et technique que physique. Les joueurs néo-zélandais ont fait preuve de vitesse, adresse, inspiration, initiative et enthousiasme. En défense comme en attaque, les gestes réalisés frôlaient la perfection et les ont même mis à l'abri de la prestation moyenne de leurs buteurs. Collectivement, ils ont montré une grande expérience et une grande cohésion qui leur ont fait gagner les ballons importants de façon quasi systématique comme ces deux touches qui ont amenés les essais (même chose en mêlée). La France a partagé et porté le ballon mais loin de la ligne de but adverse et sans le collectif (4 jours de préparation seulement). Certains joueurs comme Elvis Vermeulen ont même tiré leur épingle du jeu physique dans un pack dominé.
Enfin cette défaite française laisse de l'espoir. Je m'explique encore. Il y a peu de chances qu'une semaine suffise pour élaborer un jeu collectif capable de rivaliser avec celui des blacks à Saint Denis mais rien ne dit que ce ne sera pas le cas en septembre. J'ai eu l'impression de voir un remake de Wellington 99 (54/7) où les Français remontait le ballon sur 10 temps de jeu avant de le laisser tomber et de voir Tana Umaga le porter au pied de nos poteaux. Six mois plus tard la demi-finale de Twickenham eut l'issue que l'on sait. La défaite est essentiellement tactique.

On ne peut pas être vraiment déçus quand le meilleur au rugby gagne. Je serai au stade samedi. En cadeau, le Haka des All blacks de Saint Denis, il y a deux ans, même si je parierai qu'on aura plutôt le nouveau Kapa O Pango.

Commentaires et Sagon.


Tout d’abord, merci à tous de bien vouloir m'honorer de vos commentaires qui me témoignent l'intérêt que vous portez à ma prose. Une mention spéciale au stéphanois (laisse-t-il entendre) Sagon auquel je tiens à exprimer ma sympathie.
Pour ce qui est d'un article de fond sur la contrebasse et ses secrets, j'y réfléchis mais peut être que, sans rompre l'anonymat, vous pourriez me gratifier de quelques informations m'aidant à comprendre ce qui vous intéresse. d'autant que je ne suis pas avare en général de mes vues sur la musique et cet instrument que j'adore, mais j'avoue que là maintenant je ne sais pas vraiment par où commencer...

09 novembre 2006

Ne développez pas!

Juste une petite réflexion qui me vient à la lecture d'une intéressant article où est évoqué le fait que les majors disent ne plus pouvoir développer de nouveaux artistes à cause du piratage ("Gardes! emparez-vous de ces personnes!")
Je cherche désespérément dans mon cursus en quoi les majors m'ont aidé à me développer ou je regarde les artistes qui m'ont inspiré et ému et je cherche en quoi les majors les ont développés.
Je crois que l'on trouve là un bon exemple de la confusion artiste/produit et production/développement.

Les artistes se développent par eux-mêmes. Produisez-les! Je comprends la frustration que certaines personnes de ce milieu peuvent ressentir à côtoyer les artistes mais le mieux à faire est quand même de rester à sa place et de faire son boulot du mieux que l'on sait.
Au-delà de la triste illusion entretenue chez les ados de la possibilité de devenir une artiste et une star en allant à l'école des stars, pointe une autre illusion qui m'amuse plus, celle des créateurs de ces programmes et des pontes des major qui à l'instar de certains critiques tente de conjurer leur frustration en s'immisçant dans le processus créatif. Mais c'est un leurre et cela ne rapporte que de ... l'argent!
On ne peut pas avoir le beurre et le ...euh sourire de la crémière à chaque fois. En tant qu'artiste, on choisit une vie exaltante mais risquée, travailler pour et dans une major à un poste de responsabilité est moins risqué, mais sera moins exaltant.
Je ne les salue pas mais les accompagne du regard dans cette lutte perdue d'avance

08 novembre 2006

Hit The road, Georges!


A prés 6 ans sans entrave (même pas celle des électeurs), voilà une odeur de fin de règne pour le petit Georges. Quelques jours aprés la victoire de la gauche au Nicaragua, le voilà qui se prend une déculottée à la chambre. Certes c'est un peu tôt pour s'emballer, mais le voilà un peu freiné. C'est peut être plus fort que ce que l'on croit la démocratie , comme une sorte d'alternance inexorable quels que soient les moyens technologiques mis en oeuvre, comme dans cette campagne, pour l'empécher.
Espérons que cette alternance aura lieu ici aussi.

06 novembre 2006

La vie souterraine

Voici quelques temps que se développe dans les commentaires un vraie petite vie parallèle de ce blog dont je me félicite. Grace à des commentateurs inpirés et plein d'humour tel que Jean Bon ou Marie Pilaf, mais aussi et surtout Jiji et ses homonymes, ce blog s'est enrichi d'une vie souterraine riche. Le rapport avec le billet commenté est certes parfois assez anecdotique voire inexistant mais le propos est souvent joliment balancé. Jetez-y un oeil et n'hésitez pas à y mettre votre grain de sel.

05 novembre 2006

Less is more , ça continue

Ces temps ci, aprés les déceptions de la Fontaine , je me suis concentré sur les compositions et sur la partie vocale de ma musique. j'ai commencé à travailler avec plusieurs chanteuses dont Laura Littardi, et Myra Maud. Je suis trés content de ces débuts de collaboration.je vous en reparlerai.
N'ayant toujours pas trop de temps pour écrire, je m'en remet à cette perle de Jay Leonhart sur les joies du transport de la basse en avion. Un cauchemar!.
Pour ma part, je loue sur place le plus souvent tellement c'est compliqué, cher et stressant.

27 octobre 2006

Je bosse!!

Désolé, mais là jusqu'à dimanche je suis sur la route entre 3 groupes différents, Abd al Malik à Strasbourg, Lausanne et Paris, Misja Fitzgerald au China club ce soir et Fred Couderc en studio dimanche avant le Trabendo avec Malik. Je reprendrai une activité sur le blog à partir de lundi.

22 octobre 2006

Misja Fitzgerald-Michel au China club le 27 octobre 2006



En juillet, quelques jours avant le concert du trio au parc floral Misja a eu la surprise de se voir en photos dans les pages culture du...NEW YORK TIMES!!! Autant dire que c'est un privilège extrèmement rare et couru par les musiciens du monde entier. D'autant que cette photo est accompagnée d'une critique qui prouve, une fois n'est pas coutume, que son auteur a écouté la musique.
J'aurai le plaisir d'accompagner Misja au China club avec Yoann Serra à la batterie le 27 octobre . Venez nombreux, l'endroit se prête à la musique de club.
Voici quelques photos de Yoann et Misja prises au parc floral en juillet.



21 octobre 2006

My space va mieux

Apparemment les problèmes de lecteur de musique sur myspace sont rentrés dans l'ordre. Je suppose qu'il devaient travailler sur le sujet car le lecteur a légèrement changé d'aspect.

20 octobre 2006

Caucaunibuca est de retour!

Mince, je me tiens pourtant au courant, mais je ne savais pas que Caucau était revenu.
D'abord bravo à Agen qui a su ne pas s'engager dans la voie juridique, et su attendre exceptionnellement cet homme exceptionnel.
Il est aligné contre Edimbourg demain soir, j'ai hâte de voir ça.
En attendant, je n'ai trouvé que ce vieil essai de 2003 mais il vaut le détour. Ce n'est pas Rougerie (dont je suis un fervent supporter) qui me démentira.

Brandford Marsalis à la cigale

J'y étais ainsi que beaucoup de musiciens. Comme beaucoup de ceux avec lesquels j'en ai parlé, je suis resté un peu sur ma faim. Non pas que le concert ai été trop court, mais plutôt en termes d'émotions ou de surprise.
Il y a dix ans , on opposait Brandford à Wynton en stigmatisant le classiscisme du trompettiste et en louant la modernité créatrice du saxophoniste, (Je m'en souviens bien, je l'ai lu sous la plume de Pierre de Choqueuse par exemple), je ne comprenais pas de quoi on parlait mais je sais maintenant qu'on se trompait et que le plus classique des deux n'est pas celui qu'on croyait. On pouvait même le savoir dès les premiers enregistrements de Wynton en septet néo-néo-orléanais ( Majesty of the blues) qui étaient plus novateurs au moins sur la forme, que ne l'était le "Trio Jeepy" de Brandford.

Cela étant dit, revenons au concert. Il s'agissait d'un des groupes de jazz classique les plus convaincants qui soit car parmi les plus intenses. Pour qui aime le jazz (celui d'Armstrong et d'Ella) comme moi , voir un tel groupe reste une experience unique, difficilement comparable. Ces gens aiment la musique qu'il joue et la présente de la plus belle façon. Je ne leur reprocherai pas de n'être que ce qu'ils sont.

My space semble débordé par son succés

Ceux qui ont déjà visité ce blog l'auront remarqué, vous avez à votre disposition à droite un lecteur de musique dans lequel vous trouverez quelques extraits de ma discographie. Vous pouvez remercier Myspace. en effet vous pouvez voir que je fais partie des utilisateurs de ce site.
Je ne sais pas si c'est parce que j'en entends parler beaucoup à la radio en ce moment mais j'ai l'impression que la maintenance ne suit pas le succès du site. Les morceaux téléchargés ne passe pas, ou très mal avec des coupures, le courrier a lui aussi ses bogues. Tout cela m'a énervé et j'ai décidé de trouver la parade, C'est aussi ça Internet.
Quatre heures environ de labeur plus tard voilà le résultat. Je peux aider ceux qui veulent faire de même.

17 octobre 2006

Hugues Duchène trio au Petit Ney vendredi 20 octobre à 19h30

Nouveau groupe et nouvel endroit vendredi 20.
Certes ce n'est qu'un vendredi par mois mais on peut toujours se réjouir d'une nouvelle programmation. J'y jouerai pour la première fois avec le trio de Hugues Duchène , un jeune pianiste originaire de Lourdes et Laurent Bataille à la batterie. Ce trio sera en résidence un vendredi par mois cette année.
Le concert commencera à 19h30 au Petit Ney, 10 avenue de la porte montmartre mètro porte de st Ouen ou porte de Clignancourt et sera suivi d'une Jam session, entrée libre.

Billet d'humeur mauvaise


Mr Nègre,
On ne peut pas à la fois promouvoir un système qui appauvrit les gens en argent (plus pour vous et moins pour les autres), en culture (La starac comme nouvel étalon artistique et culturel), et en valeurs (les valeurs sont faciles à prôner quand on est riche) et interdire aux gens de prendre au nom de ces pseudos valeurs.
On ne peut pas voler ( voire le business des sms et des sonneries vendues aux ados) et ne pas être volé.

Bon courage pour cette bataille perdue d'avance, je vous veille.

20 000 coups!

20 000 coups
A l’occasion d’un rendez-vous avec mon ostéopathe (rien de grave finalement) et de la conversation durant la séance, je me suis amusé à calculer le nombre de notes qu’un contrebassiste pouvait être amené à jouer lors d’une soirée au bilboquet ( trois sets d’une heure) ou au Jazz club Lionel Hampton du Méridien porte Maillot ( deux sets de une heure et demie !!!?).

Si je prends une moyenne raisonnable de tempo de 120 à la noire, et que je calcule sur 3 heures, j’obtiens 24 000 notes jouées. Disons qu’on ne joue pas pendant le solo de batterie et pendant les commentaires entre les morceaux et enlevons 4000 notes pour ça. Reste 20 000 notes à jouer.

Actionner une corde de contrebasse nécessite une pression raisonnable d’au moins un kilogramme, le calcul est impressionnant, même pour moi qui ai joué des semaines au Bilboquet et pour mon ostéo qui du coup m’a fait des recommandations de prudence.
C'est pourquoi c'est si proche du sport de travailler un instrument, une bonne respiration, une bonne position des jambes et du dos, une bonne technique de main droite, et ça peut donner ça ( oui, je sais , c'est pas pareil , c'est de l'archet mais c'est beau )
Le contrebassiste de la video s'appelle Stefano Sciascia. Bravo!!!
C'est de la MUSIQUE, écoutez et vous oublierez les grimaces.

Vivaldi-Sposa son disprezzata

14 octobre 2006

Abd Al Malik au Grand Palais




Hier, nous avons joué au Grand Palais dans le cadre de la manifestation Rue au Grand Palais. Voici quelques images..Avec Gérard Garocci, Christophe Gallizio, Abd Al Malik (de dos) et Richard Lornac ( de France inter!! si si!), et Régis Ceccarelli ( de loin) au fender! ( si, si!)

13 octobre 2006

Du live

Je suis juste de retour du café Saint-Jean, où Ludovic de Preissac et moi-même avons répondu à l'invitation de Sylvain Clavier. Ca a donné une trés bonne soirée de musique. Julien Lallier et Jérome Rateau , un habitué du lieu, sont passés faire le boeuf.
Voici quelques images de cette soirée...prises euh... de l'intérieur de la musique disons...




11 octobre 2006

Wes montgomery et Martial Solal

WES MONTGOMERY & JOHNNY GRIFFIN - Blue Monk (1965)

Wes est vraiment mon improvisateur préféré. Cette perle est arrivée récemment sur U TUBE, on y voit Wes, tout sourire, le regard pétillant s'amuser sur un blues. Il a l'air surpris par ce qui se passe au piano. Encore une perle.

Abolition de la peine de mort: 25ème anniversaire


C'était il y a quelques jours le 25ème anniversaire de l'abolition de la peine de mort. Quelques émissions et quelques conversations privées m'ont relancé sur ce débat qui n'est malheureusement pas encore clos au niveau mondial.
Un avocat Maître Eolas tient un journal-blog passionnant. Il y a publié un billet relatant la condamnation et l'exécution d'un coupable, vu par son avocat. Ce billet clairement écrit pour susciter l'émotion a ravivé le débat (plus de 200 commentaires!) sur la légitimité de la peine de mort, ce que l'avocat ne cherchait pas. Il a donc répondu le lendemain et ce billet d'humeur résume mieux que je ne saurai le faire ce que j'en pense.
Voici le lien: Journal d'un avocat

10 octobre 2006

Les "class actions" vous connaissez?

Voici plus de deux mois que j'écris sur ce blog et c'est le premier sujet juridique que j'aborde. C'est probablement que la plupart de ces sujets sont trop complexes pour être même seulement présentés honnêtement en quelques lignes. Cependant, le sujet qui m'intéresse aujourd'hui me semble faire exception.
Vendredi 13 prochain, l'association UFC va porter devant le tribunal 4 camionnettes de dossiers concernant la réparation individuelle du dommage subi par tous les possesseurs de téléphone portable durant la période 2000 à 2003 (soit 14000 demandes dont la mienne), à l'occasion de l'entente illicite pour laquelle les 3 opérateurs ont été condamnés.
À l’occasion de cette opération médiatique de l'UFC, le sujet des actions collectives fait débat dans les médias comme à l'Assemblée nationale où un projet de loi devrait être présenté avant la fin de l'année.
Voici deux articles clairs et impartiaux qui expliquent simplement le problème:
Une présentation claire du projet de loi.
Faut-il une class action en France?

Si comme moi vous avez une sensation d'impuissance face aux grandes entreprises comme les opérateurs téléphoniques ou fournisseurs d'accès à Internet, qui ne remplissent pas leurs obligations mais semblent inattaquables car tellement gros et surtout juridiquement armés pour vous faire abandonner les quelques euros qu'ils vont ont volé, ce sujet est le vôtre. Et il n'y a qu'à voir avec quelle mauvaise foi le MEDEF attaque ce projet de loi dans les médias pour se douter que s'il n'est pas parfait, il ne peut pas être complètement mauvais.

Il est de toute façon évident que la mondialisation augmentant le pouvoir des grandes entreprises et la répercussion de leurs actions, il faut réformer le droit en conséquence pour la justice soit appliquée au profit des faibles économiquement, à savoir nous tous face à une grande entreprise.

08 octobre 2006

Abd al Malik à Nanterre; 7 octobre 2006

Trés bon concert hier soir avec Malik à la salle Daniel Féry à Nanterre. Aprés un examen de passage réussi à l'européen le 25 septembre, le concert d'hier soir confirme que le groupe et la musique sont sur la bonne voie.

Voici quelques images prise à la balance et dans les coulisses.



Abd al Malik












La scène













Agathe de Caramba production et Fabien, le manager


















Le "gang de Nice", Gérard Garocci,Régis Ceccarelli, Christophe Gallizio.


Laurent De Wilde
















Chino , le régisseur

06 octobre 2006

Merci Christian

Après ces moments un peu tristes, revenons à plus de légèreté et pourquoi pas, même à fin curative, un peu d'autosatisfaction. Il y a quelque temps, à l'occasion du concert de Ted Curson, j'ai rencontré au sunset l'excellent photographe Christian Ducasse. Après quelques minutes de conversation, il m'a dit qu'il pensait avoir une photo de moi "intéressante" qui datait de la soirée TSF 2005 à l'opéra-comique. Il me dit aussi que cette photo servait au site de TSF sur sa page d'accueil.
Je n'y ai plus pensé et j'ai eu le plaisir de recevoir quelques jours plus tard la photo et le lien vers la page de TSF.
Vous ne m'en voudrez pas d'avoir éprouvé avec humour, bien entendu, un peu d'autosatisfaction.


Vous reconnaîtrez Henri Texier, Patrice Caratini et Rémi Vignolo, trois célèbres collègues contrebassistes.

30 septembre 2006

Less is more


Plus de résidence! Ce n'est pas cela qui va nous arrêter. Le groupe continue en vue d'un enregistrement en 2007 et nous sommes en phase de recherche de nouveaux lieux d'expression et d'expérimentation.

Merci de nous suivre.

la Fontaine et la musique: COMMENT

Evidemment c'est un coup dur. La Fontaine s'arrête.

C'est un coup dur pour les musiciens que nous sommes car à ma connaissance c'était le seul lieu qui offrait un tel terrain d'expérimentation, le seul lieu qui permette de penser l'enregistrement d'un disque comme une fin aussi et pas seulement un moyen ( d'obtenir des concerts).

C'est un coup dur pour le public, qui faute de moyens ne peut pas fréquenter les clubs de Jazz conventionnels où le droit d'entrée avoisine le plus souvent les 20 euros et par là, c'est un coup dur pour la musique qui devra se contenter des groupes de jazz tels qu'on les connait trop, cette musique qui contient tous les bons ingrédients, musiciens talentueux, haut niveau technique, compositions ou répertoires brillants..., mais qui malheureusement manque de l'essentiel, c'est à dire la possibilité pour le musicien de se donner au risque de se tromper, de se planter, de se ramasser!

C'est ce qu'on enlève au musicien et ainsi reste dans les clubs la musique qui roule, qui coule entre les pierres en les contournant pour NE SURTOUT RIEN DERANGER! C'est un torrent bien poli qui séduit un peu, amuse quelquefois, ennuie souvent mais même ça! Il le fait discrètement. Même ça, on ne l'entend pas, ça intéresse si peu de monde...

29 septembre 2006

NO COMMENT

Voici le texte publié sur le site du laboratoire de la création par Julien Caumer.

LA FONTAINE
LE JAZZ QUI DONNAIT LA BANANE

La Fontaine est morte.
L'aventure est terminée.

La police impose une mise aux normes de 2006 de ce charmant bistrot construit en... 1926.

Nous devons remplacer les moulures de bois et les miroirs anciens par des matériaux composites en plastoc végétal transgénisé à la Division Chimie de Total.

Et quand bien même serions-nous scélérat du patrimoine parisien qu'est ce petit troquet: avec quel argent de tels travaux ?

En voulant offrir le jazz au plus grand nombre, aux plus jeunes, aux moins munis, l'économie de ce lieu était alternative et modeste.

Personne ne se faisait les couilles en or.
C'était un endroit équitable pour tous.

Nous resterons heureux que les musiciennes y aient imposé leur présence, aujourd'hui reconnue par tous comme une évidence, alors que, n'échappant à aucune règle, le jazz était machiste et excluant. Il l'est beaucoup moins.

À La Fontaine, des groupes sont nés et ont grandi, autour de Sophie Alour, du Monde de Kota, de Pierre de Bethmann, d'Anne Paceo, d'Alexandra Grimal, de Yaron Herman, de Géraldine Laurent, de Rémi Vignolo, de Rick Margitza... Qui d'autre encore? Nul besoin d'exhaustivité.

Nous aimons à penser que dans la musique de ces groupes, des accords qui naîtront, des regards qui s'échangeront, des mélodies, des complicités et des frissons seront nés et scellés à La Fontaine.

Merci, musiciens. Merci, gens.

Salut.

Julien

28 septembre 2006

Plus de concert à la fontaine!!!!!

Je viens de recevoir la nouvelle. La Fontaine arrête les concerts. A l'heure qu'il est, je n'en sais pas plus mais je répercute cette info car elle me concerne. La résidence de Less is more est donc annulée. Je vous tiens au courant trés vite de la suite des évènements.

27 septembre 2006

Avez vous pensé à votre épitaphe ? II

Laurent de Wilde me l'a suggérée: "Pourquoi moi?"

Je la reproduit avec l'autorisation de son auteur. Aura-t-il le courage que n'a pas eu Groucho Marx ?

24 septembre 2006

Safra Jazz band au New Morning


Mardi soir au New morning aura lieu une rencontre exceptionnelle entre musiciennes françaises et sud-africaines. Cette soirée est due à l'initiative de Déborah Tanguy, très bonne chanteuse avec laquelle j'ai joué souvent avant qu'elle émigre en Afrique du sud. Airelle Besson, Julie Saury et Carine Bonnefoy-Sellin joueront leur composition et celles de leurs invitées, Shannon Mowday (sax), Chantal Willie (Contrebasse), et Mimi Linda Ntejwa (chant), sans oublier Déborah.

23 septembre 2006

Qu’est ce que le « jazz vocal » ?

Depuis quelques temps on parle beaucoup de jazz vocal. On en parle dans les canards spécialisés comme un phénomène incontournable, on en parle dans les magasins comme du seul moyen de vendre la musique, on en parle entre musiciens comme un mal nécéssaire ou pas selon la virulence de l’interlocuteur et le « jazzman vocal » évoqué.
Norah Jones aurait masqué les chiffres réels de vente de disque de jazz en vendant 17 millions d’albums, On oublie souvent de dire combien cet album est réussi. On oublie aussi de dire que si les chanteurs ont une audience sans avoir pour autant un talent révolutionnaire c’est peut-être pour une bonne raison.
En tant que contrebassiste j’ai toujours aimé accompagner les chanteurs. J’ai même remarqué un phénomène très intéréssant. Le même groupe de musiciens va sonner mieux avec un chanteur quelque soit son talent ou son expérience que sans. J’ai même une explication à cela. Le plus souvent, le chanteur engage les musiciens, autrement dit c'est lui qui paye donc il faut qu'il soit à l'aise, le plus souvent également c’est lui qui connaît le moins la théorie de la musique. Pour garder le gig, les musiciens vont s’appliquer à respecter les codes non écrits du jazz, même codes qu’ils transgressent voire méprisent allègrement dés qu’ils jouent sans chanteur. A l’écoute le résultat est instantané, l’orchestre « joue ensemble » donc mieux.
De mon coté, il devient alors beaucoup plus facile de "tirer sur les cordes " car l'efficacité musicale de chaque coup augmente sensiblement. C'est d'ailleurs souvent à partir de ce moment que l'orchestre peut commencer à évoluer vers autre chose musicalement.

Ca fait son effet quand même!


Pas grand chose à ajouter. Je vous laisse apprécier.

22 septembre 2006

Info sur le vif

Je serai ce soir et demain samedi au Franc Pinot sur l'île Saint LOUIS dans le trio de Laurent Courthaillac avec Donald Kontomanou à la batterie.

20 septembre 2006

Less is more en résidence III

Voilà, déja deux dates de vécues. Avant tout je veux remercier et attirer l'attention sur David Grebil qui a donné beaucoup de lui-même pour jouer ma musique ( elle n'est pas facile), ces deux lundi. Il m'a même apporté des solutions trés intéressantes sur certains de mes morceaux. BRAVO à lui!

Le 25 septembre, étant moi-même indisponible, Less is more sera remplacé par les New Antics. Je vous incite fortement à aller les écouter car ce groupe composé de Sophie Alour, Carinne Bonnefoy, Julie Saury et Felipe Cabrera possède un superbe répertoire de compositions. Vous pouvez d'ailleurs en écouter deux sur le myspace de Julie Saury dans les liens à droite.

Poour ma part, je serai à l'Européen avec Abd Al Malik mais c'est complet depuis longtemps. Allez donc à la fontaine.

Rugby IV: Troisième place


L'équipe de france féminine a finalement terminé sur une victoire contre le canada 17 à 8 et termine donc troisième de la compétition remportée par la Nouvelle-Zélande contre l'Angleterre. Pour ma part, j'ai vu les deux derniers matchs sur internet (la réalisation était calamiteuse) et je donnerai une mention spéciale en tant ancien n° 8 à la troisième ligne centre Delphine Plantet pour son jeu trés équilibré entre physique et technique et des attitudes à la Julien Bonnaire. BRAVO LES FILLES!

18 septembre 2006

Avez vous pensé à votre épitaphe?


Pour être franc, je n'y ai pas vraiment réfléchi jusqu'ici. Pourtant quoi de plus efficace pour marquer la postérité de notre empreinte, c'est une sorte de blog en granit pour l'éternité. Autant bien choisir ses mots.
Pour alimenter votre réflexion, voici deux suggestions qui n'ont malheureusement pas été gravées à ma connaissance, mais qui me paraissent très réussies. Nous les devons à Groucho Marx.
"Désolé Madame, je ne peux pas me lever"
Et ma préférée:
"Je vous avais bien dit que j'étais malade!"

13 septembre 2006

Vous savez danser?


Un gentil petit concours de danse, de charmants candidats imitant des gestes de robots, c'est touchant d'autant que je ne suis pas un trés bon danseur moi-même et... le troisième qui s'avance tout raide et mal à l'aise. Regardez et dites moi quel effet ça vous fait, il est INCROYABLE. J'aime tout particulièrement l'effet ralenti. Merci à Cédric Baud qui m'a montré cette video.

12 septembre 2006

less Is More en résidence II


Bon concert de Less is more hier soir. La chaleur était étouffante et la terrasse nous a volé quelques oreilles mais je suis satisfait. A la ré-écoute, je trouve que c'était bien et ça me motive pour composer plus et affiner les détails . Mais c'est un trés bon départ pour cette résidence. Bravo à David qui a assimilé le répertoire en un temps record (c'était pas un cadeau) et mention spéciale à Ricardo qui a déchiré!

08 septembre 2006

06 septembre 2006

Less Is More en résidence



Voici enfin la rentrée et le début d'une passionnante aventure à la Fontaine qui va s'étendre sur 14 semaines. Avec en point de mire l'enregistrement de mon premier disque, je compte bien utiliser cette résidence pour tenter toutes les expériences. Il y aura des invités, des compositions en évolution, beaucoup d'improvisation et des surprises.

La base du groupe sera la même avec Maxime Fougères à la guitare, Ricardo Izquierdo aux saxophones et Julien Charlet à la batterie.
La réaction du public participera à l’affinage du répértoire du groupe, des compositions des membres de l’orchestre et une part d’inconnu qui changera au fil des semaines en fonction des invités et des envies du moment. Le but est que la fête naisse et grandisse de lundi en lundi. Je publierai très vite un planning des invités ici même.





Les plus assidus seront récompensés et associés par leurs commentaires à l’évolution du projet.

Le premier rendez-vous est lundi 11 sept à 21h30 à LA FONTAINE, 20 rue de la grange aux belles dans le 10éme arrondissement à Paris, métro Colonel fabien ou Goncourt.

Merci à Charles Douanvichith pour les photos.

05 septembre 2006

Jean-Jacques Elangué au Baisé salé mercredi 6/jeudi 7 sept




En prélude à la sortie imminente de son disque en quartet auquel j'ai eu l'honneur de participer, voici deux soirées du puissant ténor Jean-Jacques Elangué, avec Alain Jean-Marie (piano), John betsh (batterie) et Manuel Marchès (contrebasse). on peut s'attendre à une ambiance festive et débridé comme à chaque fois que JJ est aux commandes.

03 septembre 2006

Tremplin du réservoir. Sandra NKAKE


Allez faire un tour sur ce lien si vous aimez la soul. Sandra Nkake déchire, ainsi que son groupe. C'est pourquoi j'ai voté pour elle et eux. A vous.
Tremplin du réservoir. Sandra NKAKE

Rugby II: coupe du monde féminine à Edmonton en ce moment


Juste une vidéo de 7-8 minutes si vous voulez vous faire une idée de ce qu'est le rugby féminin avant de dire une connerie. En fait, beaucoup de passes, parfois trop, mais ça vaut le coup d'oeil.
Coupe du monde Barcelone 2002
Ce sont les actions marquantes lors de la coupe du monde 2002 à Barcelone. En ce moment se déroule la coupe 2006 à Edmonton. La france a battu l'irlande lors du 1er match. Voici le lien du blog des bleues pour les encouragements.
Au coeur des bleues

RUGBY I:Kapa o pango



Voici maintenant quelques semaines que j’ai ouvert ce blog et je n’ai toujours pas abordé un des rares sujets sur lesquels je pourrai écrire un livre, le rugby.

Je me connais bien et je sais que ce sujet est d’une telle intensité pour moi qu'il peut me faire oublier le sens de l’humour. Aussi j’ai décidé de fractionner mes pensées en petites chroniques et de commencer par un sujet léger.
Au lendemain de la première défaite des all blacks depuis 14 matchs, (une bonne chose de faite!), je veux attirer l’attention sur un point qui me paraît oublié, y compris dans la polémique sur le Kapa o pango. Quoi de plus effrayant chez les all blacks que leur goût en matière de coiffure. Hier, en Afrique du sud, à défaut de porter le deuil de leurs adversaires, ils portaient au moins celui de leurs stylistes. Même le Saint–Etienne des années 80 ne faisait pas pire.


Voici quelques bobines choisies parmi les TERRIFIANTS GUERRIERS DU PACIFIQUE !! ( assez grosse la voix ?) avec un podium, la mèche blonde de Peri Wepu, le paillasson de Jerry Collins, et inégalable, la coupe OM 92 de Jason Eaton, le Grand blond à la chaussette noire.