28 novembre 2006

Quelques jours de novembre...

J'ai passé un week-end riche en émotion. N'ayant pas eu le temps de chroniquer au jour le jour, je vous fais un petit journal

Vendredi 24: J'étais donc comme indiqué dans mon billet précédent au Duc des Lombards avec le quartet de Frédéric Couderc pour l'enregistrement de l'émission Jazz-club de France musiques. Nous jouions un répertoire très inspiré par Roland Kirk. La soirée s'est très bien passé, beaucoup de monde, le son était bon (le beat aussi à Marly-gomont).
En voici quelques extraits:

Samedi 25: Je suis allée supporter le XV de France à Saint Denis contre l'Argentine. Il ne fallait pas perdre et pourtant on a bien failli perdre après avoir eu la possibilité de tuer le match. J'y reviendrai peut-être plus en détail après analyse vidéo, mais il me semble que cette équipe a pris un bon coup sur la cafetière à Gerland et a du mal à s'en remettre. Les joueurs semblent bien timides dans les lancements de jeu et les prises d'initiative sont quasi-absentes. La vitesse d'exécution n'est pas au rendez-vous tant le principe de précaution semble s'appliquer en toute situation. Il y a donc une marge de progression immense qui laisse beaucoup d'espoir mais aussi de frustration.

Dimanche 26: Au new morning Christian McBride band.
En fait j'ai appris à jouer de mon instrument en imitant ce gars pendant 10 ans. Aujourd'hui à la recherche d'une voix plus personnelle, je m'en suis éloigné au point que j'ai hésité à aller au New Morning dimanche.
On peut trouver la musique de ce groupe plus ou moins intéressante, et je n'adhère pas moi-même à tout le répertoire, il n'en reste pas moins que voir Christian McBride et Geoff Keezer jouer est toujours aussi sidérant. À mon humble avis (humble mais qualifié) ce type est parfaitement inapprochable sur la contrebasse comme pourrait l'être Wynton Marsalis sur la trompette. Il transpire le groove deux heures durant en traversant la touche en long en large et en travers, tout en dirigeant l'orchestre, tout en vendant des tee-shirts de l'orchestre entre les morceaux.
Le jeu des comparaisons serait fastidieux ici, mais il aurait toujours quelque chose de plus que n'importe quel autre bassiste (et de moins bien sûr aussi).Après ce concert j'ai envie de le surnommer « the basst player" , ça ne veux pas dire grand chose et c'est mieux comme ça mais ça sonne bien.

9 commentaires:

Jacqueline Deprès a dit…

sympa ce week end....C'est tout?

Manuel Marchès a dit…

1- C'est déja pas mal
2- je ne raconte pas tout.

max a dit…

putain man, c'est grave....ca sonne, ca swing, ca sent bon, en plus le son est classe...( un Paul sous pression, ca marche bien quand meme), mais la prochaine fois, fermez la porte du duc parcequ'il y a un mec mal garré qui arrete pas de klaxonner...

Roger Biwandu a dit…

Question pour avoir le point de vue côté bassiste : Chris Mc Bride a quoi de plus que Bob Hurst, Éric Revis, Nath Reeves ou alors Netman pour être ton n°1 ?
Attention, j'adore Chris, mais ta comparaison avec Wynton est un peu élevé je dirais, et encore que, c'est toi qui voit avec toi et tonb standard...

Qui est le "boss" en France à la contrebasse pour toi ? :-)
Manuel Marchès : "moi"

Rugby : pour en finir avec les Bleus, je dis qu'ils sont prétentieux, pas humbles ni réalistes et j'en passe...
Comme le dis bien Serge Simon, ils ont eu les mains prétentieuses en tenant le ballon, ils se sont fait fouetter par les Blacks, et j'aurais aimé que les argentins fassent le hold-up, ça m'aurait bien fait marrer, anyway...

Les anglais ont viré Robinson et son bilan désatsreux de seulement 13 victoires pour 22 défaites !!!
A part Rob Andrew, je me demande encore à quel arrogant on va encore avoir droit...

PS : Geoff Keezer est MONSTRUEUX !!!

Manuel Marchès a dit…

Alors, ce que je trouve de particulier chez McBride qui le differencie des autres ( je ne mets d'ailleurs pas ceux que tu cites dans le même panier d'ailleurs): D'un point de vue purement technique c'est le seul qui soit si inaprochable techniquement. Je me répète mais j'ai étudié du Bob Hurst, beaucoup même car j'adore, ou même Dave Holland et McBride reste le seul qui me fasse cet effet. Jouer ce qu'il joue nécéssite tellement de paramètres que le réaliser live durant deux h comme ce dimanche est impensable. Pour toi , j'imagine que c'est ce qui fait la différence entre Vinnie Colauita et plein d'autres monstres.
Le boss de la contrebasse en France pour moi? O.G., R.V, V.A., en fait j'ai un faible pour Gildas Boclé, mais il y en a d'autres.

Roger Biwandu a dit…

Mais développe please, de quoi veux tu parler quand tu dis qu'il est inaprochable techniquement ? Du son, vélocité, connaissance harmonique, rythme, solo, timing, créativité ?

Mais je suis d'accord, Vinnie Colaiuta je le prends si je ne dois donner qu'un seul nom, sinon je ne peux pas le citer lui sans les autres, mon top 5 quoi ("Tain", "Fish", Copeland, Porcaro), je vois ce que tu veux dire néanmoins.

Je ne vois pas qui est V. A., moi j'aime bien D. I., j'ai bien aimé jouer avec F. M., et je dirai que Rémi est le boss en France pour moi, O. G. ça va au delà de l'instrument pour moi car il m'a guidé à pas mal d'endroit et il le fait toujours d'ailleurs.

Manuel Marchès a dit…

Eb fait c'est assez difiicile à définir et comme toi je préfèrerai citer 5 ou même dix bassistes qu'un.
Pour McBride , il est sûr que je suis sensible à ce qu'il joue, même si c'est moins le cas aujourd'hui, et que cela influence mon jugement. Mais je peux dire que c'est l'association vélocité, son, et placement, qui sont trois paramètres primordiaux quand même. Mais si je détaille j'aime autant le son de Bob Hurst, Reggie Veal, ou Charlie Haden, et le placement de Haden aussi ou avishai cohen. Mais je passe du temps à bosser le clou et ce type est un animal de l'instrument,comme Oscar Peterson ou Wynton.
Sans compter qu'à l'archet seul Avishai rivalise.
Mes préférés avec lui: Bob Hurst , Charlie Haden, Reggie Veal , Avishai Cohen, Reid Anderson, Larry Grenadier ( la plus belle main droite), Patitucci.
Rien de trés original j'imagine.
Pour la France , je suis assez fan de rémi aussi , mais son succés eclipse un peu trop malheureusement quelques autres bon gars.
V.A. c'est Vincent Artaud. Je suis trés impressionné par François Moutin.
Dis moi pour les batteurs en France ce que tu penses.
Et fais moi savoir quand tu traines vers la Rue Qu'on essaie de faire quelques notes ensemble à l'occaz, depuis le temps ...

Johanne a dit…

Non mais vous vous êtes vus....?Vous êtes pas un R avec vos faux mystères???Moi aussi j'peux m'y mettre...M'en fous!
Alors, moi j'aime beaucoup MM...Et puis c'est vrai que GB a quelque chose de particulier...Et puis y'a aussi KK (non j'rigole celui là n'existe pas ...dommage!).
Bon bref....Le top c'est quand même JS ou JJ si vous préferez....
Et si on faisait la même chose mais avec ceux qu'on aime pas...?Mais non....Biensûr qu'on va pas le faire!!!De plus c'est vraiment pas mon genre...

Roger Biwandu a dit…

Les batteurs en France, en ce qui concerne le jazz, il y en a beaucoup de très bons, mais aucun ne me fait décoller sur le drive/swing/son/pénétration de la cymbale.
Généralement la plus part des bons sont inspirés et ont un super comping, mais ce "problème" de cymbale fait que ça ne me fait rien du tout.
C'est souvent pas assez "sale" et méchant, c'est flagrant chez Bill Stewart pour citer un gars US à la mode, il est incroyable, je pense notamment à "En Route" avec Scof, mais au final je le trouve "léger", tout ça manque d'Elvin (au talon), de Tony (en 8), et de Philly Jo Jones (en 10) !!! :-)

Je pense que Simon Goubert (super pianiste aussi !!!) me plait bien, Vander a il me semble le drive qui me plait à la cymbale, mais il y a quand même un truc chelou avec lui, je ne sais pas quoi...

Et toi, tes french drummers ?