14 juin 2009

Jean-Loup Longnon au petit journal Montparnasse ce lundi!

C'était il y a un an en Roumanie, mais c'est aussi demain, lundi soir au petit journal Montparnasse. Venez nombreux, on ne joue pas souvent!

11 juin 2009

Des raisons de sourire.

Avant tout, La loi Hadopi. Quel plaisir ça a été d'entendre aujourd'hui à la radio que le conseil constitutionnel avait annulé la disposition principale de cette loi, critiquée par l'opposition, le parlement européen et quiconque a un minimum de connaissance juridique, permettant à une autorité administrative de couper la connexion internet, oubliant au passage la séparation des pouvoirs, qui semble être le dernier des souci de notre avocat de président, sauf aujourd'hui.
Donc , l'état de droit existe encore, même si notre président aimerai l'oublier, avocat oui, mais d'affaires, en la matière le droit n'est qu'un obstacle...




Demain vendredi, mon disque James Connolly est disque du jour sur TSF, c'est ma deuxième raison de sourire.





Enfin, nous avons passé un excellent moment en résidence pour l'enregistrement du disque de Hugues Duchesne au domaine de Laborie. Voici un petit clip qui capte bien l'atmosphère qui a animé ces 7 jours de travail.

06 juin 2009

En résidence !



 Nous sommes au boulot pour enregistrer le disque de Hugues Duchesne et les conditions de travail sont parfaites. Nous avançons bien et le résultat devrait être à la hauteur des espérances. Voici quelques images de la résidence au domaine Laborie , près de limoges:





  

24 mai 2009

Ça approche!


Le 19 juin approche mais entretemps, j'ai l'immense plaisir de participer à une première, le répertoire de Sandra Nkake, en acoustique dans un lieu de jazz. Si vous ne connaissais pas encore Mansaadi, l'album de Sandra, courez jeter une oreille.
Les répétitions avancent avec ce groupe inédit, et se passent merveilleusement. Ce répertoire réserve bien des surprises, pour nous comme pour le public. Venez nombreux!

14 mai 2009

Hugues Duchesne trio

Parmi les projets qui me tiennent à coeur, il y a le trio d'un pianiste avec lequel je travaille depuis plusieurs années. Nous partons 8 jours en juin enregistrer au studio du label Laborie, avant la sortie de mon disque. Voici un extrait d'une répétition. Enjoy!

07 mai 2009

En attendant le 19 juin!

Voici quelques images prises vite fait lors de la 1ère répétition pour le 19. Il y avait longtemps que l'on n'avait pas joué ensemble et beaucoup de travail, ce qui ne m'a pas laissé le loisir de concocter quelques images musicales mais ce sera le cas dès la prochaine fois. Cette répétition m'a donné très envie d'y être et tout le groupe est d'une aide précieuse. Merci à tous pour votre enthousiasme.



video


Sinon, je ne chôme pas , entretemps j'ai chanté dans un opéra , cherchez moi sur la scène!

video
Et j'ai animé la jam du duc avec Pierre-Alain Goualch et Rémi Vignolo. En voici quelques images.
video

04 mai 2009

James Connolly: Le véritable début .


Certains d'entre vous suivent ce feuilleton depuis longtemps maintenant. Mon premier disque est sur le point de sortir après quelques années(!!) de gestation.
Ce sera donc le 19 juin 2009 au Duc des Lombards à Paris et je vous incite à réserver vos places dès que possible sur le site du Duc . Il va de soi que le disque sera en vente sur place à un tarif exceptionnel pour les personnes présentes mais ce ne sera pas le seul avantage. Je vous en dirai plus au fur et à mesure.
Dans les semaines qui vont précéder ce concert , je vais dédier ce blog à cette aventure en vous faisant participer autant que possible aux coulisses avec de nombreuses photos ou vidéos, et j'espère vous retrouver tous le 19 juin. Abonnez-vous à cette page et vous serez avertis des publications .

Pour bénéficier de préventes à tarif réduit, contactez moi directement au mail suivant sans traîner car je n'en ai que 30: manuelmarches@yahoo.fr

27 avril 2009

Pourquoi j'aime france inter!

Entendu dans les embouteillages, puis podcasté, c'est un exemple de ce qui me fait écouter cette radio.



26 avril 2009

Eric Besson est un menteur.

Non content d'avoir tourné opportunément le dos à sa famille politique pour rejoindre le gouvernement, le voilà qui tourne le dos à l'honnêteté intellectuelle, à moins qu'elle ne l'ait jamais encombré! Ah, l'ouverture, Kouchner, Besson.... Nous savons à qui nous avons affaire.

Vous trouverez le détail sur le blog d'éolas d'où je tire cette illustration.


25 avril 2009

La Bohème à Aubervilliers: une réussite salutaire.

En ces temps de crise , et alors que nous sommes assourdis par les discours vantant la rentabilité et la consommation, voici une initiative exemplaire et salutaire. Monter un opéra de Puccini en Seine-Saint-Denis, avec un conservatoire mais aussi l'aide d'autres intervenants comme des lycées professionnels, cela peut paraître impossible pour qui connaît la musique, et pourtant c'est ce pari que sont en train de réussir Daniel Delarue (metteur en scène), Jean Roudon (chef d'orchestre), respectivement professeur et directeur du conservatoire d'Aubervilliers-La Courneuve.
Ce n'est pas rentable (même si ça ne coûte presque rien), et ce n'est certainement pas un produit de consommation comme les autres, et cela n'en a que plus de valeur. Cette entreprise ne tient debout que par la passion de la musique qui anime ses initiateurs et ses acteurs. Et c'est une extraordinaire conjonction de travail, de compétences et de talents qui en assure la réussite.

Enfin, comment ne pas remarquer que cela se passe dans le neuf trois! Dont on parle tellement souvent pour rien. Et ceci complète la nécessité d'une telle initiative, un opéra sublime, brillamment chanté et joué, pour dix euros (!), voilà qui redonne à cette musique sa qualité populaire.
Voici le lien où trouver toutes les informations pour réserver ainsi qu'une vidéo de répétition. Les réservations sont ouvertes et vu le nombre de participants (90 choristes, 60 musiciens, etc,...), il vaut mieux ne pas attendre le dernier moment.
Voici également une vidéo d'une répétition dite "italienne", c'est à dire sans la mise en scène, prise depuis mon siège dans les choeurs qui montre la qualité du spectacle à venir.





video

10 avril 2009

La bohème:


Certains d'entre vous ont déja entendu parler de ma participation aux choeurs de La Bohème de Puccini, lors de deux représentations plus la générale publique. Voici le lien où trouver toutes les informations pour réserver ainsi qu'une vidéo de répétition. Les réservations sont ouvertes et vu le nombre de participants (90 choristes, musiciens, etc,... ), il vaut mieux ne pas attendre le dernier moment.

26 mars 2009

No comment:

D'après le canard enchaîné, ce logo aurait couté 500 000 euros, fort heureusement, Laurent Wauquiez nous rassure en nous disant qu'il n'a couté que 135 000 euros! On respire! Merci Laurent! Euh, on parle bien de l'assurance-chômage, là? Oui, c'est bien ça ! Merci Laurent.

24 mars 2009

Parachutes dorés suite: Tiens bon Thierry!


Excédé par les interventions de Eric Woerth, Laurence Parisot, et Nicolas Sarkozy aujourd'hui, je suis au bord de créer un groupe de soutien à Thierry Morin, "pauvre" patron viré.


Ils veulent sa peau! Pour faire oublier qu'il ont fait en sorte que ces parachutes perdurent, que l'état actionnaire les a toujours votés lors des assemblées générales jusqu'à cette fois. Nicolas nous dit que si ça se dégrade, il va légiferer. Mais de quelle dégradation parle-t-il? Ce n'est que le résultat de leur choix politique et ce "pauvre" Morin est un beau bouc-émissaire.


Alors d'abord merci la crise pour rendre publics ces faits qui n'ont rien de nouveau, et vas-y Thierry, tiens bon, prends tes 3 millions et crache-leur à la gueule à Laurence Parisot, et Nicolas Sarkozy et Christine Lagarde. Mets leur bien le nez dans leur caca!

Parachutes dorés: la grande hypocrisie.

Voici que grâce à Mr Morin, remercié par Valeo, et dénoncé dans les médias, s'étale à nouveau à la une le "scandale des parachutes dorés". C'est une belle occasion pour nos gouvernants de soigner leur image "populo", en affichant une indignation prévisible.

Nous prennent-ils pour des cons? Je le crois, et malheureusement ils n'ont pas tort dans tous les cas. Étudions ce cas précis.
Mr Morin est remercié pour divergences stratégiques après un exercice catastrophique et des millions d'euros de pertes pendant lequel l'état est venu au secours de cette entreprise financièrement. Il est en cours de contrat, contrat qui prévoit légalement une indemnité qui s'élève à 3,2 millions d'euros (deux ans de salaire). Dans le même temps, on apprend qu'un plan social est dans les tuyaux et menace plus de 1500 employés de cette entreprise de licenciement.

Où est le problème? Le gouvernement monte sur ses grands chevaux , Mme Lagarde et Mr Woerth, en tête pour dire que ce n'est pas normal, que ces patrons sont des méchants, que le gouvernement va s'opposer en votant contre le versement, mais l'état n'est pas au conseil d'administration (donc mr Woerth l'a appris par la presse!) et est seulement actionnaire à hauteur de 8%. Cette indignation a donc de bonnes chances de se suffire à elle-même.

Ce qui se passe réellement, c'est que la crise rend moins supportable (insupportable serait mieux mais malheureusement c'est encore une utopie) l'étalage de richesse que cette information dévoile. Elle est aussi politiquement dangereuse pour nos politiques. Du coup, nous voilà repartis avec les grands discours sur la moralisation du capitalisme comme Sarko cette après-midi.
Mais la vérité, c'est que la morale de ce système, c'est l'argent. Il n'y a aucune raison pour mr Morin de refuser ce parachute que tous ces collègues ont pris pendant des années (certains sont peut-être au gouvernement, qui sait). Quand on est capable d'être payé autant et de prendre autant d'argent en sachant que des salariés vont être virés, je ne vois pas ce que les gros yeux du gouvernement y changerait.


01 mars 2009

Fleur bleue

Après le match contre l'Ecosse, je n'ai rien écrit. bien sûr comme tout le monde, j'en ai parlé, mais je n'avais pas de quoi me faire une idée.

Le XV de France restait sur deux prestations convaincantes et pourtant, deux défaites contre l'Australie et l'Irlande. En Novembre, si on peut vite oublier le non-match contre l'Argentine et celui contre la sélection pacifique (deux victoires), la France avait mérité une victoire contre l'Australie et celle-ci ne lui avait échappé que par la faillite de David Skrela au tirs au but et quelques problèmes de défense collective.
Le match contre l'Irlande fut magnifique, brillant, rythmé et inspiré, remporté par le possible futur vainqueur du tournoi.
Puis vint ce match contre l'écosse, avec l'interdiction de perdre. Match gagné , mais piteusement. Il n'y eut que peu de satisfactions, peu d'initiatives ou d'inspiration, une "bouillie de rugby" dixit Marc lièvremont.

Donc si on résume, après un tournoi expérimental, où seuls les journalistes pressés d'enterrer Bernard Laporte (sélectionneur) ont vu des motifs de satisfactions et un scandale de tournée "gigot-haricot" en juin, nous voilà avec 3 victoires insatisfaisantes et deux défaites prometteuses. Vous conviendrez qu'il y a de quoi déboussoler le plus clairvoyant des chroniqueurs ("non , ce n'est pas moi!.. bon ... si vous insistez... ").
Voilà pourquoi, je n'ai rien écrit, et j'ai assisté dubitatif à l'éternelle tempête dans un verre d'eau médiatique, qui était explicable tant les conséquences d'une défaite très possible contre le quinze du poireau paraissaient sérieuses.
Contre le Pays de Galles, l'ère Lièvremont me semble avoir pris son vrai départ. Et après avoir été assez perplexe, je commence à adhérer car je pense que le staff a été bonifiée par la confrontation au réel.
Commençons par les critiques, ce staff fut très "fleur bleue", dans le projet de jeu tout d'abord, très DTN, théorique, détaché du résultat pendant une année! Expérimentation tous azimuts, revue d'effectif et un tournoi raté, sur presque tous les plans. Puis ils m'ont paru peu prévoyants en s'apercevant un peu tard du classement IRB de la France en vue de la coupe du monde 2011. On a d'ailleurs vu que la perte du statut de tête de série n'avait pas été si préjudiciable lors du tirage au sort.
A ces difficultés se sont ajoutés ces défaites et ces victoires piteuses sur le plan du jeu, et le milieu s'est mis à critiquer violemment. Je n'ai pas hurlé avec les loups et je m'en félicite mais pour autant, était-ce évitable en conduisant la barque de cette façon?


La victoire contre les gallois favoris est une victoire personnelle de Marc Lièvremont qui est allé au bout de sa logique, par exemple en alignant Baby en 10, sans véritable buteur. En appliquant sa stratégie du groupe sans se soucier des critiques et de la pression du résultat, il a peut-être passé le Cap-horn. Il aura sûrement emporté l'adhésion et la confiance de ses joueurs et créé la dynamique de groupe qu'il recherchait.
Mais le plus intéressant, plus que cette constance louable dans la gestion humaine, me semble-t-il, est le changement notable que la crise a entraîné chez le sélectionneur. Le pragmatisme a progressivement pénétré la pensée du staff, mais d'une façon homéopathique aux antipodes de la méthode Laporte. Le cas de Sébastien Chabal en est l'exemple le plus clair. D'abord écarté du groupe pour incompatibilité avec le projet de jeu ouvert du nouveau staff, la star médiatique a reconquis une place à la faveur de son comportement en tournée dans des conditions difficiles. Mais comme seconde ligne , car il était jugé incapable de s'intégrer au jeu de passes prône. Là encore, il a fait ses preuves en ne tombant plus de ballons en passant quand il le fallait comme sur l'essai d'Imanol Harinordoqui contre l'Irlande, mais en montrant quelques limites physiques au combat au près face aux grands deuxième-ligne internationaux comme Alun win Jones.
Et voilà que la nouvelle composition du groupe conserve Chabal en ... troisième ligne. Belle preuve de pragmatisme de Lièvremont.

Espérons donc que cette fleur bleue, la victoire contre les Gallois, puisse ouvrir une nouvelle période pleine d'autres jolis fleurs, mais sans le coté fleur bleue de la DTN.

24 février 2009

Vous voulez rire?

Rire aux dépens de nos gouvernants, voilà une activité saine et décomplexée (tiens, ça me rappelle quelque chose), qui permet de commencer ou terminer une journée de bonne humeur, tout en devenant un peu plus critique et cultivé.
Je sais que les sujets graves, et les longs articles de blog sont un peu rébarbatifs, mais cette fois vous ne le regretterez pas. Si vous avez aimé les balbutiements de Frédéric Lefèbvre au micro de Jean-Jacques Bourdin sur le web 2.0, vous allez adorer l'interview de Frédéric pour 20 minutes analysé par le blogeur éolas. Ou comment on ne peut plus compter sur l'incompétence des journalistes pour ne pas passer pour un idiot! C'est certes édifiant mais cette fois c'est très drôle!

21 février 2009

Tartarin ou filochard?

Vous l'avez remarqué si vous me lisez régulièrement, cela fait un bout de temps que je n'ai rien écrit sur la politique, et pourtant on ne peut pas dire que la période soit dénuée d'intérêt.
Notre cher président apparaît plus souvent que jamais, ne sachant plus quel ton employer, comme lors de son allocution télévisée digne de l'ORTF mais sans De Gaulle, et sans journalistes
d'ailleurs.

Ceux qui me connaissent savent que le temps me manque plus que l'envie de dénoncer ce président et sa politique. Pour tout dire depuis mi-janvier, il ne se passe pas deux jours sans que le clavier me démange, tant le Filochard qui nous fait office de président me hérisse le poil. Mais j'ai toujours besoin d'un peu de temps pour digérer les nouvelles tribulations de notre élite financière et politique. Mais voilà, pas le temps de laisser les formules mûrir pour à la fois taper fort là où ça doit faire mal et en même temps garder style et élégance, non, les raisons de s'indigner se succèdent à un tel rythme que je suis pris de vitesse.
Alors, en désespoir de cause, voici une petite liste de raisons de virer ces gens:
  • une politique pour les favorisés: paquet fiscal en tête, les collusions d'intérêt entre les très riches de ce pays et ce président sont légion.
  • une politique honteuse quant aux droits de l'homme: expulsions sans discernement à des fins purement médiatiques, état des prisons non pris en compte malgré des dénonciations journalistiques et des condamnations devant les tribunaux européens.
  • une politique de mélange des genres inédite, et de confusion des pouvoirs: le retour de la religion qui menace la laïcité, les pressions sur les journalistes qui s'accentue avec la crise comme pour l'intervention depuis l'élysée, les attaques contre les juges dignes de son voisin transalpin botoxé, l'hyperprésidence qui tend à effacer le rôle non-seulement du gouvernement mais également celui du parlement.


Cette liste est loin d'être exhaustive mais serait fastidieuse et décourageante. La vrai question s'adresse aux électeurs de ce président dont je ne fais pas partie. Quand bien même les précédents gouvernements de tous bords n'ont pas fait leur boulot, et quand bien même l'opposition ne remplit pas son rôle, est-ce pour cela que vous avez voté?

15 janvier 2009

Le vrai bilan de Brice Hortefeux.

Quand un chercheur du CNRS donne son analyse des chiffres de l'immigration dans le Monde, on voit apparaître le vrai visage de la politique de notre gouvernement; discriminatoire, inefficace, et mensongère.

12 janvier 2009

Top 14 sur Rugby 2001

Retrouvez mes chroniques Rugby sur Rugby 2011.

Ayez confiance!

Voici le responsable de l'internet nommé par notre Tartarin national, celui qui va réguler la toile, observer, réfléchir et proposer.

Visiblement, son humour au 118ème degré est gouté par nos amis anglophones ayant rédigé les sous-titres. Les grands donneurs de leçons de compétences de la dernière campagne présidentielle sont bien là, en charge de notre avenir. Flippant!