03 avril 2007

Campagne

J'ai vu ce matin quelques minutes du meeting de Gérard Schivardi sur la chaîne parlementaire en prenant mon café. Ainsi donc les ruraux ne sont pas tous de droite, rien que pour cela , je le remercie. Je n'en ferai pas un président et je ne voterai probablement pas pour lui mais je lui souhaite de réussir. Entre autres slogans, un qui m'est fort sympathique :" les fonds publics à l'école publique!". Je n'ouvrirai pas le débat ici et surtout aujourd'hui, n'ayant pas le temps de m'expliquer suffisamment sur cette question afin d'éviter les malentendus mais un jour peut-être..., le sujet me tient à coeur.

Chaque campagne électorale est pour moi qui suis politiquement engagé, un moment assez agréable de confrontation des idées. Ceux qui me connaissent personnellement savent que je dis ouvertement ce que je pense. Pour l'instant , je n'en ai pas parlé ici. Je ne me l'interdit pas mais je n'en ai pas ressenti le besoin, étant moi-même en train de former mon opinion.

Il reste néanmoins que je reste sidéré pour la vision à trés court terme de mes concitoyens. Prenons un exemple: les classes moyennes, censées être réfléchies et éduquées semble se réjouir de la baisse éventuelle des impôts sur le revenu ( Ce n'est qu'une impression trés peu statistique, prudence!). Alors que la baisse de cet impôt signifie inévitablement soit une répartition des impôts à l'avantage des impôts indirects, plus injustes puisque qu'un milliardaire paye comme un RMIste, soit une réduction des dépenses publiques avec réductions des services publics, donc un renforcement des inégalités économiques.
On pourrait extrapoler vers l'insécurité crée par ce déséquilibre économique, principal levier de la droite ultra-libérale pour rallier les classes moyennes et défavorisées à sa cause. Et voilà un petit serpent qui se mord la queue.
J'sais pas vous mais ça me laisse réveur. J'ai beaucoup d'autres exemples.

5 commentaires:

Jiji a dit…

Eh,Manu?Tu t'es lu quand t'as bu de l'eau?

nicolas s. a dit…

Veux tu que je t'aide à former une opinion mon petit manu?

Manuel Marchès a dit…

Essaye toujours! Mon petit nicolas. Je ne crains pas le débat.

Mona Rjeansbar a dit…

Entièrement d'accord avec Monsieur Manu sur les conséquences déplorables de la "baisse" des impôts. A ce sujet, savez vous que le déficit de la France est sensiblement égal au montant estimé de la fraude fiscale ?
Oups, jamais vous n'auriez dû me démasquer, j'étais plus drôle avant...

Jiji do Brasil a dit…

J'imagine que tu me souhaites un bon voyage...

À bientôt mon Manu,

Jiji.