04 avril 2007

Campagne 2

Décidement, c'est parti. Je me suis tenu à l'écart de ce débat jusqu'à aujourd'hui et voilà que j'en parle deux fois en 24 heures.

L'avantage avec l'éclatement de l'extrème gauche en multiples candidatures, c'est le temps de parole. Ce matin, Schivardi, ce soir Besancenot et Bové, et me voilà tout remotivé. Tout est tellement vrai et clair dans la dénociation du système qui nous vampirise.
Enfin, on entend autre chose que ce qui plait aux propriétaires de l'information et du divertissement. Et quand j'écoute ces discours que je ne tenterai même pas de résumer, je me dit que décidement la France est vraiment d'extrème gauche, que tout les gens pensent comme ça, dignité, égalité et partage.
Mais je me dis surtout que l'homme est décidement un animal car il suffit de lui faire un tout petit peu peu peur avec l'"autre" ou l'"étranger", ou de le culpabiliser un peu pour toutes ces belles idées tellement humanistes et tendance "siècle des lumières" soit aussitôt oubliées pour jeter notre société dans la gueule des loups qui prétendent nous protéger. Ca aussi, ça me laisse perplexe.

5 commentaires:

passianonymequeçà a dit…

Les français d'extreme gauche, je dois dire que çà me laisse perplexe! Je pense que le français est avant tout individualiste et votera selon ce qui l'arrange lui et non pas pour le voisin

Anne Imatrice a dit…

Cher Manuel,
Je ne crois pas que les français penchent naturellement pour l'égalité,la dignité et le partage,comme vous le prétendez. Hier encore à la télé, philippe de villiers interrogeait une poisonnière dansun marché:
-combien d'heures faites-vous madame?
-18h monsieur,vous pouvez faire quelque chose pour moi?
Et philippe de villiers répond:
-avant tout,il faut annuler les 35h,c'est pas normal tout ces gens en vacances...Puis il quitta le marché avec aucune autre proposition ni solution mais sous les applaudissements d'un marché déjà entièrement conquis par un discours malveillant,(à gerber!!).
Le problème des français c'est ça! Au lieu de concilier leur dignité et leurs envies evec le dit sydstème qu'ils dénoncent ils se laissent facilement envahir par des sentiments peu nobles qui ne leur apportent rien de mieux.
L'extrême gauche joue aussi à ce jeu et son discours, bien qu'ayant des allures humanistes évidents, semble se fonder sur les mêmes manipulations.Ses propostions sont-elles vraiment réalistes? hélas, je crains que non et de plus il aurait fallu qu'il y ait quelqu'un de fiable à sa tête. A la place,il y a une bande de ploucs sans culture sans carisme,sans passion,sans solution et sans couilles...à part Bové(seulement pour les couilles et un peu la culture)!
J'aurais aimé croire en les changements qu'elle prône mais personne ne semble à la hauteur.
Voilà pourquoi je crois que l'extrême gauche n'a rien de mieux que les autres. Et puis d'ailleurs c'est bien connu,c'est les bourgeois qui font les révolutions!

Manuel Marchès a dit…

Je ne comprends pas ce qui vous amène à dire que l'extrème gauche utilise les mêmes ressorts que de villiers par exemple. Je vois souvent des politiques chiffrées et expliquées mais seulement tellement radicalement differentes de ce que la classe dirigeante veut qu'il leur suffit de dire que c'est irréaliste pour le balayer du débat.

Anne Tithèse a dit…

L'extrême gauche joue en effet en grande partie sa carte en utilisant la jalousie, l'envie, la haine des pauvres gens envers ceux que la nature et/ou le système avantage. Vous trouvez ça faux! C'est peut-être inconcevable comme argument mais je connais des votants E-G qui sont incapables de vous dire qui est Trotsky, qui est Staline, qu'est-ce que le communisme,comment éviter ce qui est arrivé dans le passé...La seule chose qui les anime, en comprenant un peu pourquoi, c'est la lutte contre le patronnat. Ca d'accord,il faut réagir,mais quoi, c'est tout? C'est un peu maigre comme programme non? Cele dit je suis entièremment d'accord avec vous sur les problèmes de l'eau et de l'énergie qui devraient nous préoccuper plus que tout autre chose,en plus de notre propre vieillissement!!Dites on fera quoi quand on s'ra vieux et qu'on pourra plus baiser hein? ...c'est dans le programme de quelqu'un ça?!

Navajo a dit…

Je trouve que les reflexions de ce blog changent de l'habituel. C'est bien.
Par ailleurs je me permet de rappeller un fait du mouvement ouvrier: tout a toujours ete fait pour que les travailleurs se déchirent, et ils se sont déchirés. Mais le deuxième fait est que les travailleurs se regrouppent spontanément sur des mots d'ordre, des revendications, ou d'action, ou de defense, ou même de solidarité. Dans ces moment là leur force est énorme (cpe ; tsunami ; ...).
Ce double constat a été realisé une première fois par karl marx dans son manifeste du parti communiste de 1850.

Par ailleurs mon commentaire du jour :
Classer schivardi a l'extrème gauche, c'est dire que sortir de maastrich est extrème gauche.
C'est donc tomber dans un piège qui est d'admettre que tout ce qui n'est pas dans la pure ligne de la concurrence libre et non faussée est extrème gauche. C'est dire que extraire des domaines d'activité du marché, pour les faire prendre en charge par l'état est d'extrème gauche.
Voila le piège savant du capitalisme décomposé par la suraccumulation, faire admettre que de mettre a l'abris du marché certains domaines serait d'extrème gauche.
Je ne chercherais pas plus loin le desarroi de millions d'électeurs qui aiment l'intervention de l'état pour certains de leur besoins.
Et je ne chercherais pas plus loin l'incertitude quand a l'issue de cette campagne.
Amitiés résistantes, et bien sur pour Schivardi.
Navajo
P.S. classer un courrant de pensée en extreme, c'est le disqualifier (certains le méritent)