28 février 2007

Combien de sous-marins nucléaires d'attaque?

Vous le savez, vous? Moi, non! Eux non plus apparemment. Je n'ai pas trouvé l'image de Nicolas mais vous ne m'en voudrez pas on le voit assez comme ça, non?


Mais voilà,on s'est bien moqué de Ségolène qui ne connait pas ses dossiers et patatras, au même endroit même journaliste....


C'est vrai qu'il est tombé plus près , mais il était prévenu, lui, alors...Notez que même le journaliste a changé de chiffres de 7 à 5, où sont passé 2 sous-marins nucléaires??!! Et il ne la pose pas cette question, lui qui est si malin!

6 commentaires:

Anonyme a dit…

et on en a combien? Remarque on s'en fout un peu des sous marins!!! Je ne tiens pas à rester anonyme mais je n'arrive pas à me nommer. J'attends que tu rentres pour prendre une leçon sur "comment commenter ouvertement"

Jiji la hotline a dit…

C'est très simple....

Une fois que vous avez écrit votre commentaire vous cliquez, juste en dessous, ou plutôt vous sélectionnez "autre" qui se trouve entre "google/Blogger" et "anonyme".

Ensuite vous pouvez entrer votre nom facilement, genre "maman" ou "Madame Marchès" enfin ça ,c'est vous qui verrez...

J'éspère avoir été utile.Good luck!

Mona Bricot a dit…

Ravie d'être citée dans votre article Monsieur Manuel, mais que voulez vous dire par "je crois l'avoir reconnue" ?
Nous connaissons nous déjà ?
Je pense que vous vous doûtez que Mona Bricot n'est pas mon vrai nom, mais je serais surprise que celà vous suffise pour m'identifier !
Quoi qu'il en soit, je ne vais pas polluer aussi ce billet et je retourne sur le précédent voir ce qui s'y passe.
Bonne soirée.

Mona

denise a dit…

Merci à Jiji, j'essaye! Mais dans tout çà on se sait toujours pas combien de sous marin on a.Et il faut trouver avant que Manu rentre!

Jiji a dit…

Il y en a 6!Voilà...

Jean Bon a dit…

"Selon le ministère de la Défense, la France dispose en réalité de six sous-marins nucléaires d'attaque (SNA). Elle possède également quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE), porteurs de missiles nucléaires."

Il fallait mettre un terme à cette discussion. C'est fait